DON'T NEED TO BE SAVED / I'M FINE

AVIS DE RECHERCHE

Dernier volet d'une trilogie incluant Les fous de Bassan et les Oiseaux Moches, le projet Don't need to be saved / I'm fine, raconte le récit entourant les recherches d'un homme  mystérieusement porté disparu. La dernière fois qu’il a été aperçu, il s’apprêtait à plonger dans sa baignoire, muni d’une veste de sauvetage. Après avoir cherché dans tous les plans d’eau des environs, la famille du pauvre égaré des mers se résigne à abandonner les recherches. Ce n’est que tout récemment, lors d’une patrouille de routine le long des berges du St-Laurent, que la garde côtière découvre un homme dérivant tranquillement dans ce qui semble être un radeau de survie. S’approchant pour lui porter secours, les garde-côtes remarquent sur l’embarcation l’inscription "DON’T NEED TO BE SAVED / I’M FINE". Mais qui est donc cet homme qui ne souhaite pas être sauvé? Tout porte à croire qu’il s’agit de l’homme porté disparu quelques années plus tôt.

Don’t need to be saved / I’m fine prend la forme d'une allégorie. C’est une quête personnelle, une déclaration nécessaire, un appel au risque et à l’irrationnel empreint d'une touche de nostalgie romantique. C'est des objets qui impliquent de manière inhérente le danger et l’hostilité de l’a mer mais qui supposent également que l'on souhaite s’y aventurer. Don’t need to be saved / I’m fine, c’est le ciel et le flot des vagues, des vestes, des bouées et des radeaux, mais c’est aussi tout un univers réflexif. Un endroit où la dérive du corps et de l'esprit est possible. C’est une place où l’on se dit «bonne chance» plutôt que «soit sage».  

DON'T NEED TO BE SAVED / I'M FINE sera présenté en septembre prochain à AdMare aux Îles-de-la-Madeleine dans le cadre de la programmation Colis Suspect 2020.

Pour plus de détails, visitez :

  • Noir Facebook Icône
  • Black Instagram Icon

© 2019 par Jean Michel René